Sailhan

Village de la vallée d'Aure au cœur des Pyrénées

Sailhan en été

Le patrimoine de Sailhan
Le moulin de la Mousquère

Histoire

Le Moulin de la Mousquère

L’existence du moulin de la Mousquère est attestée au XVIIe siècle mais son exploitation remonte vraisemblablement au XIIe siècle. Il était à cette époque la propriété de la seigneurie d’Estensan. Le 31 janvier 1692 Pierre-Antoine d’Arrous, seigneur d’Estensan, le vendit aux communautés de Sailhan et d’Estensan. La Révolution et l’abolition des privilèges n’eurent pas d’effet sur son statut et son fonctionnement. En 1813 il est racheté par Pierre Bacqué-Fourtine. En 1815, suite à d’importantes intempéries, le moulin tombe en ruine car le propriétaire n’a pas les moyens de le réparer. Obligé de vendre, ce sont 32 paysans de Sailhan et 16 d’Estensan qui l’achètent le 13 janvier 1816. De 1816 à 1960, 12 meuniers se sont succédés. Le moulin cessa de fonctionner en 1960. Il tomba en ruine. En savoir plus sur l'histoire du moulin…

La restauration

Le moulin à l'abandon avant 1996

Début 1996 le moulin est en piteux état : la toiture est percée, les principaux éléments du mécanisme ont été volés ou sont inutilisables, tous les éléments en bois comme l’habillage de la trémie sont pourris ou perdus. Cependant c’est à cette date que les maires de Sailhan et d’Estensan, respectivement Berthe CAZALA et Gaston ANGLADE - soucieux de témoigner de l’histoire de leurs villages - se lancent dans sa restauration. Quatre ans plus tard, à l’aide des subventions accordées mais aussi grâce à la volonté, au courage et l’intelligence des bénévoles, le moulin est entièrement restauré. En savoir plus sur la restauration du moulin

Description du Moulin

Le Moulin de la Mousquère vu du côté du canal de fuite

C'est un bâtiment de petite dimension, de forme carrée, 7 mètres de côté, avec des murs épais de 70 centimètres. Il se compose de deux niveaux principaux : En bas, semi-enterrée et formant une voûte, la chambre d’eau. La force motrice de l’eau canalisée dans un coursier métallique, entraine le rouet-turbine en fonte (à l’origine en bois). Ce rouet permet l’entrainement de la meule « tournante » située au niveau supérieur. En haut, c’est l’espace de travail du meunier avec la partie supérieure du mécanisme : la trémie (grand entonnoir dans lequel on verse le grain), les meules (une meule fixe – la dormante – et une meule en mouvement – la tournante-), le blutoir pour tamiser la mouture. Le moulin de la Mousquère possède une paire de meules de 1,40 mètre de diamètre. En complément, un troisième niveau permet au meunier de stocker du matériel ainsi que les sacs de grain et de farine qui lui appartiennent. En savoir plus sur le fonctionnement du moulin

Le Meunier

La partie supérieure du mécanisme : trémie, auget, caisse pour les meules...

Le meunier n’était qu’un locataire du moulin, soumis à un ensemble de charges définies dans son bail annuel. Il devait moudre le grain qu’on lui apportait ; il était aussi en charge de l’entretien du moulin et des petites réparations. Il se payait en nature sur le grain apporté par les clients du moulin en prélevant une poignée de grain – la pugnère- sur chaque boisseau de grain qui rentrait dans le moulin. En savoir plus sur le travail du meunier





Le moulin aujourd’hui

Chants et danses pour la fête du moulin

Un syndicat commun aux deux communes propriétaires (Sailhan pour 2/3 et Estensan pur 1/3) assure la gestion du moulin. C’est l’association « Les Amis du moulin de la Mousquère » qui joue pleinement le rôle d’animateur des manifestations culturelles, éducatives, festives autour du Moulin. Toutes ces animations sont organisées par des bénévoles, donc sans dépenses particulières pour les deux communes propriétaires du moulin. Ces animations rencontrent un vrai succès. Après seulement trois ans de fonctionnement, plus de 3000 visiteurs se sont rendus au moulin. Des supports de promotion sur K7 vidéo puis sur DVD ont été réalisés. Pour plus de détails sur tout ce qui concerne le moulin, consultez le site Internet du moulin de la Mousquère . qui a vu le jour en 2002.