Sailhan

Village de la vallée d'Aure au cœur des Pyrénées

Sailhan au printemps

Le patrimoine de Sailhan
La restauration du moulin 1996-2000

Un moulin en ruine

Extérieur du moulin en ruine - 1995 Intérieur du moulin en ruine - 1995













En 1995, le moulin est en piteux état : la toiture est percée, les principaux éléments du mécanisme ont été volés ou sont inutilisables, tous les éléments en bois comme l’habillage de la trémie sont pourris ou perdus. C’est à ce moment là que les maires de Sailhan et d’Estensan, respectivement Berthe CAZALA et Gaston ANGLADE commencent à s’intéresser à sa sauvegarde. Soucieux de témoigner de l’histoire des villages – ils se lancent dans l'aventure difficile de la restauration du moulin et une première étude est engagée début 1996.

La restauration est engagée

travaux de restauration de la bâtisse et des extérieurs travaux de restauration de la bâtisse et des extérieurs

Différents devis sont réalisés pour la réhabilitation de la bâtisse et l’aménagement des berges, des demandes de subvention sont faites au Conseil Général, à la Région Midi Pyrénées, au Ministère de la Culture. Barthélémy FERRAS, le dernier meunier en exercice, apporte ses connaissances techniques pour mener à bien ce projet. La réhabilitation effective de la bâtisse démarre dès le second semestre 1996 et début 1997, le bâtiment est pratiquement restauré.



Remettre le moulin en marche

Le sommier et la meule dormante remise en place

Restent à réaliser à l’intérieur : l’isolation du toit, l’escalier, l’habillage de la trémie, l’électrification ainsi que le mécanisme qui sera basé sur une vieille turbine d'usine abandonnée dans les orties remise en état de fonctionnement grâce à EDF. A l’extérieur, c’est l’aménagement des berges et des alentours, la remise en état de l’arrivée d’eau et des vannes, la réfection du canal de fuite, etc. qui sont à faire. Tous ces travaux seront réalisés entre 1997 et 1999.



Des subventions, des bénévoles et un succès récompensé

Berthe Cazala reçoit le prix de l'étoile d'or du tourime européen pour la restauration du moulin

Pour chaque tranche de travaux, des subventions des organismes publics et de l’Europe sont accordées. Mais il est indispensable de souligner que cette réhabilitation n’aurait pas pu être faite sans la volonté, la ténacité et l’intelligence des bénévoles des deux communes pour retrouver et réparer tout ce qui était nécessaire au fonctionnement du moulin. C’est à cette époque également qu’une collecte de photographies, de documents sur le moulin, d’objets se rapportant au moulin est entreprise.La restauration du moulin est un succès exemplaire. Le prix de l'étoile d'Or du tourisme européen est décerné à cette restauration. Ce prix sera remis à Berthe CAZALA.

Le moulin fonctionne à nouveau

La première fête autour du moulin

Le 12 septembre 1999, une première ouverture au public est organisée : en présence de dernier meunier, Barthélémy Ferras, plus de 400 personnes sont alors venues visiter le moulin entièrement réhabilité et le voir fonctionner comme autrefois. Les chanteurs d’Aragnouet et Lulu avec son accordéon sont venus animer cet évènement.


En 2000, les travaux touchent à leur fin. Une commission syndicale est mise en place entre les deux communes de Sailhan et d’Estensan, afin de gérer ce bien commun. Les travaux de voirie sont réalisés et L’association « les Amis du Moulin de la Mousquère » est crée. Elle se fixe pour buts la sauvegarde et la promotion du patrimoine molinologique que représente le moulin de la Mousquère. La première fête du moulin est organisée le 10 septembre 2000. Une signalétique à Bourisp, Saint-Lary et Sailhan est mise en place. En 2001. Des actions publicitaires sont également entreprises : inscriptions dans les dépliants des offices du tourisme locaux, affichettes, contacts divers, reportages dans les magazines, …