Sailhan

Village de la vallée d'Aure au cœur des Pyrénées

Sailhan au printemps

Monographie de Sailhan
par M. Rey, instituteur à Sailhan

La Mousquère

 La Mousquère au niveau  du moulin

La partie est du territoire est traversée par la Mousquère, affluent de la rive droite de la Neste. Son débit moyen est d’environ 4 000 litres par minute et son cours qui peut être évalué à 15 km, est étroitement encaissé dans la partie moyenne de sa longueur, entre des roches à pics qui atteignent parfois 15 mètres de hauteur. Aussi les habitants de Sailhan n’ont-ils point à redouter ses crues parfois si redoutables pour les propriétaires de Bourisp.
A la fonte des neiges, et par suite de pluies torrentielles, le petit cours d’eau, tranquille ordinairement, sait quelquefois se changer en torrent impétueux et de venir alors inquiétant. Son cours rapide ne lui laisse point déposer les nombreux matériaux qu’il entraine depuis sa source et arrivé dans la plaine, son lit trop peu profond et étroit, ne peut plus contenir l’immense volume d’eau qui va porter la dévastation à travers les belles prairies naturelles de ses 2 rives et surtout de celles de la rive droite.
Dans nos montagnes, l’eau de source est pour ainsi dire seule connue et elle est toujours potable. Nous trouvons même dans les parties les plus élevées, à environ 2000 mètres d’altitude, de nombreuses sources d’eau ferrugineuse seulement connues des pâtres et de quelques habitants de la vallée qui à la belle saison vont en faire un usage salutaire.


Lire la suite de la monographie