Sailhan

Village de la vallée d'Aure au cœur des Pyrénées

Sailhan au printemps

Monographie de Sailhan
par M. Rey, instituteur à Sailhan

Le bois

Forêt du Rioumajou

L’étendu des bois et forêts de la commune de Sailhan est d’environ 1318 hectares et sont dans l’indivision avec Saint-Lary. Ces biens furent donnés aux habitants des 2 communes par Jean V, comte d’Armagnac suivant acte du 27 avril 1457, sous certaines conditions, notamment l’obligation de construire et d’entretenir l’hospice et d’établir le chemin de la gorge de Rioumajou.
Les forêts sont peuplées en majeure partie d’une futaie de sapins et de pins sylvestres en mélange. Il y a également, mais en plus petite quantité, des hêtres, des boulots et des chênes. Parmi les arbustes, on trouve abondamment des buis, des noisetiers, des genévriers, etc.
Nos propriétaires sont bien loin d’être partisans de reboisement. Tout d’abord ils prétendent, avec raison, que nos montagnes ne sont point sujettes à des éboulements et aussi qu’il serait leur ruine complète. Les quartiers où seraient faites les nouvelles plantations devraient naturellement être prohibés avec bestiaux qui sont notre unique ressource. Ce ne serait donc que de nouveaux quartiers en défends, qui viendraient s’ajouter aux autres déjà trop nombreux. D’ailleurs, nos montagnes sont assez peuplées et les seules parties qui pourraient être soumises au reboisement, sont d’abord les sommets élevés des pics où la végétation est fort lente et souvent nulle ; ensuite les collines, par où descendent tous les ans, à l’époque du dégel, de nombreuses avalanches entraînant tout ce qui se trouve sur leur passage. Ici donc je crois qu’il est inutile de songer à aucune entreprise de ce genre.
La commune de Sailhan met annuellement en vente 3 ou 4 coupes de bois dont le produit sert à alimenter la caisse municipale. Les habitants retirent aussi des forêts une quantité considérable de bois de chauffage qui leur est indispensable pour passer les longs mois de l’hiver, toujours rigoureux dans notre région. Parmi les 1318 hectares de forêts que possèdent les communes de Saint-Lary et de Sailhan, 1221 sont soumis au régime forestier, régime qui passe, à tort ou à raison, aux yeux des habitants, comme étant très despotiques.



Lire la suite de la monographie