Sailhan

Village de la vallée d'Aure au cœur des Pyrénées

Sailhan au printemps

Monographie de Sailhan
par M. Rey, instituteur à Sailhan

Le gibier

Le territoire de Sailhan n’est pas à proprement parler bien giboyeux. C’est à peine si on trouve à l’ouverture de la chasse, quelques cailles, parfois aussi des râles, quelques perdrix rouges et aussi quelques lièvres. Ces derniers sont presque tous détruits en temps de neige par les braconniers qui les chassent à la piste et en font des razzias complètes. Aussi, le temps n’est pas loin où l’on entendra plus parler de cette espèce de gibier et tout semble s’y prêter. D’abord les renards qui abondent et qu’on ne détruit plus, ensuite personne ne s’occupe du braconnage.
Sur la haute montagne, on trouve des lagopèdes, des perdrix grises et des coqs de bruyère. C’est là aussi, dans ces vals solitaires, que l’agile isard se rencontre isolé ou par troupes. On le rencontrerait assez souvent s’il n’était constamment chassé par les braconniers du pays, de hardis montagnards qu’aucun danger n’arrête, qui le poursuivent jusque sur les cimes les plus élevées et en font quelquefois des hécatombes. Ils sont toujours sûrs de ne pas être inquiétés.
On rencontre également dans nos montagnes l’ours brun des Pyrénées, qui cependant devient de plus en plus rare.


Lire la suite de la monographie